Les avantages du greffage des plants de tomates

par Antoine

Le greffage est une technique horticole séculaire qui est surtout utilisée sur les plantes vivaces ligneuses. Le greffage des roses a longtemps été la pratique horticole la plus connue. Le greffage des fruits et légumes est plus récent. Il a été initialement développé en France avec le début de la culture maraîchère à grande échelle sous serre vers 1960.

Qu’est-ce qu’un plant de tomate greffé ?

Un plant de tomate greffé est un type de plant de tomate qui est créé en greffant deux types différents de plants de tomate ensemble. Ce type de plant est un excellent moyen d’obtenir un rendement élevé de tomates dans un petit espace. Le jardinier peut obtenir le meilleur des deux mondes en combinant une plante résistante aux maladies avec une plante à haut rendement. Le jardinier peut obtenir le meilleur des deux mondes en combinant une plante résistante aux maladies avec une plante à haut rendement. La plante résistante aux maladies aidera à protéger la plante contre les maladies et les parasites, et la plante à haut rendement produira beaucoup de fruits délicieux.

Comment cultiver des plants de tomates greffés

Si vous voulez vous essayer à la culture d’un plant de tomate greffé, voici quelques étapes simples à suivre :

  • Choisissez deux types de plants de tomates différents que vous souhaitez greffer ensemble. Il est important de choisir des plantes qui sont compatibles entre elles.
  • Coupez les tiges des deux plants en diagonale, de manière à ce qu’ils s’emboîtent parfaitement.
  • Liez les deux plantes ensemble avec du ruban à greffer ou des élastiques. Veillez à ce que les surfaces coupées soient en contact l’une avec l’autre.
  • Laissez la plante greffée guérir pendant quelques jours avant de la planter dans le jardin.
  • Arrosez et fertilisez régulièrement la plante greffée, et savourez de délicieuses tomates tout au long de la saison !

Les avantages de la culture de plants de tomates greffés

La culture de plants de tomates greffés dans votre jardin présente de nombreux avantages. D’une part, les plantes produites sont beaucoup plus résistantes aux maladies (par exemple, le mildiou) et à la sécheresse que celles qui n’ont pas été greffées. N’oubliez pas que, comme il s’agit d’une plante qui n’a pas besoin de l’homme pour s’épanouir et prospérer, son système racinaire robuste est désormais celui d’une plante qui ne peut pas être transplantée.

D’autre part, les plants de tomates greffés étant censés être plus productifs que les plants non greffés, il est raisonnable d’espérer une récolte allant jusqu’à 20 kg par plant. Selon la variété, le jardinier peut anticiper un rendement allant jusqu’à 20 kg par plante (Maestria, Andine cornue…). Toutes les occurrences du terme sont prises en compte, et « théoriquement » a tout son poids car je peux honnêtement vous dire qu’après avoir testé pendant de nombreuses années les cultivars greffés achetés, je n’ai pas vu de distinctions significatives entre les plantes greffées et non greffées. Chacun a le droit de se faire son propre point de vue en cultivant un cultivar greffé.

Il existe toutefois des nuances entre les différents types. Le changement le plus significatif se situe généralement au moment de la plantation. Alors qu’avec les variétés traditionnelles, nous avions l’habitude d’enterrer la tige afin de favoriser l’enracinement, dans le cas d’une tomate greffée, le point de greffe doit être exposé à l’air pour qu’il se développe correctement.

Tu pourrais aussi aimer

Laissez un commentaire